Pourquoi choisir un toit de chaume ?

Face à ce monde qui court vers la modernité et les tendances, la toiture traditionnelle comme le chaume prône son charme. Il s’agit d’une façon très efficace pour se démarquer dans son quartier. Son style rustique est sûrement ce que recherche un adepte de la campagne. Malgré sa popularité parmi toutes les toitures rustiques, le toit de chaume se fait encore rare en ville.

En quête d’une toiture cosy

Sans parler de l’esthétique rustique du toit de chaume, ce dernier possède d’autres atouts non-négligeables. Le chaume est connu pour son rôle d’isolant thermique. C’est qui le rend justement approprié à toutes saisons. Grâce à sa légèreté hors pair, ce toit apporte la fraîcheur pour mieux supporter la température calorifique de l’été, les pluies et tonnerres. De plus, la pile de graminées, en tant que toiture, sert à minimiser ces tapages extérieurs. D’où, le toit de chaume est également appelé « isolant acoustique ». Même lors de l’hiver, s’il est bien serré, il ne devrait point laisser passer le vent glacial. De ce fait, la température à l’intérieur est bien préservée.

Une toiture durable

Le toit de chaume est le genre de toiture qui vieillit avec son propriétaire. La durée de vie du chaume avoisine les 25 années à condition qu’il ait été posé par un expert. Avec un entretien fréquent, le toit de chaume peut survivre jusqu’à 40 ans. En matière de chaume, l’intervention d’un professionnel est indispensable. Comme toute autre toiture, l’installation constitue 80 % de la durabilité. Concernant le toit de chaume, il existe des techniques vitales à ne pas omettre. Le degré de la pente en fait partie. Une pente dépassant les 45° promet une durabilité élevée. La pente permet de bien évacuer l’humidité dans la toiture et évite la moisissure. Pour les 20 % restants, il s’agit de l’entretien, qui doit se faire tous les 3 ans.

Ce que vous ignorez sur le toit de chaume

Le mythe de l’inflammation du chaume est devenu viral. Il est vrai que le chaume est constitué le plus souvent de roseau, de paille de blé ou seigle. Il peut aussi être constitué de bruyère, genêt et de jonc et ce sont toutes des matières inflammables. Toutefois, la prise de feu ne peut s’opérer avec une bonne aération. En ce qui concerne le toit de chaume, la recherche de chaume bien serré est la principale raison d’engager un expert. Le toit de chaume est la couverture la plus économique et écologique qui soit. Étant composé seulement de matière naturelle, il protège l’environnement.

Comment remplacer un tuyau en plomb ?
Comment éviter l’infiltration de l’eau dans le toit ?